• Donatella

Toc Toc Toc 18 Spécial Tunisie Genèse d'une collaboration



Mon premier voyage professionnel en Tunise, celui qui allait radicalement me re-faire tomber amoureuse de ce pays et de son artisanat remonte à avril 2017. 

3 Jours intenses que je passai les yeux écarquillés telle une enfant émerveillée.


Aujourd'hui, je suis à nouveau ici à Tunis pour mon 4ème voyage pro. Un voyage lié à un projet qui me tient fortement à coeur et dont je vous parlerai prochainement.


Et c'est ici, à Tunis, dans ce loft en plein coeur de la médina qui est mon "chez moi" pour quelques jours que j'ai envie de prendre enfin le temps de vous raconter le voyage de mars 2018 qui donna naissance au numéro 18 du magazine TOC TOC TOC.

Un numéro spécial dédié à la Tunisie et à quelques-uns de ses nombreux talents.



Février 2018. Genval (Belgique)

Un jeudi matin, un peu par défi, un peu par une forte envie de "partage", j'envoie un mail à Sophie Denux, créatrice du magazine lifestyle Toc Toc Toc avec cette question: "Voulez-vous m'accompagner à Tunis pour rencontrer et découvrir des talents tunisiens?".


Cela faisait un an, ou à peu près, que j'avais eu la chance, grâce à Laurence Touitou, de cotoyer, rencontrer et découvrir des artisans, des jeunes créateurs/designers, des entrepreneurs aux nombreux talents, des très belles marques à l'ADN fortement empreint de savoir-faire et j'avais envie de partager ces découvertes et ouvrir une fenêtre sur ce qui se fait de beau et de bien dans ce pays aux 1000 facettes mal connu.


Cela faisait un an aussi que trop souvent je voyais se dessiner l'étonnement sur certains visages lorsque je parlais du savoir-faire tunisien, de la beauté du pays, de la richesse de la culture.

Cela faisait un an enfin, que je me posais cette question: "Pourquoi on ne parle jamais des créateurs tunisiens? De l'artisanat de ce pays? Pourquoi est-il si méconnu et mal connu?"


La réponse de Sophie mit quelques jours à arriver.

Ce fut un "oui".


Je me lançais dans une sacrée aventure avec une question: "Et si?...Et si, elle n'y voyait pas ce que moi j'y vois'".

Après d'infinis échanges de mails avec ceux que nous allions rencontrés, le planning était bouclé.

J'avais embarqué Laure Hassel dans mon aventure avec l'idée qu'elle "croque" des moments de ces rencontres.



Mars 2018. Tunis (Tunisie)

Après 3 jours de pause à Nefta aux portes du désert, nous y voilà. Nous nous retrouvons toutes les 3 à Tunis. Il pleut. Beaucoup. 13 rdv sont programmés en 3 jours.

13 rencontres. 13 échanges. 13 partages. 13 émotions.

Avec un fil conducteur: l'amour pour cette terre si riche d'histoire(s) et de culture et l'envie profonde de créer, là et seulement là, en osmose avec les artisans locaux aux savoir-faire ancestraux.


Car, oui, la Tunisie regorge d'artisans à l'immense talent. Il ne s'agit pas ici de l'artisanat de pacotille que l'on retrouve dans les médina des villes touristiques où le style arabo-andalou des ensembles à couscous afflue. Non. Ici, on parle de travail sur des matières nobles et simples avec des gestes précis et répétés inlassablement transmis de génération en génération qui font la fierté et la force de ces hommes et ces femmes humbles dont le talent fait partie intégrante du patrimoine local.

Chaque ville ou presque a sa spécificité. Sa tradition. Sa matière. Ses gestes.

Il faut arpenter la Tunisie et ses payasages si différents du nord au sud et d'Ouest en Est pour arriver à en découvrir tous les artisanats. Car on ne travaille pas la même matière et de la même manière à Sejnane (au nord) ou à Djerba (au sud).


C'est ce que font avec enthousiasme et determination Laurence Touitou à l'origine de La Liste Tunisienne , Faiza Khaled de Cinq Etoiles ou encore Zeined, Salah et Yasmine Sfar de Made by Tinja. Portés par leur amour pour ces hommes et ces femmes de l'ombre, ils explorent la Tunisie pour y dénicher les perles rares et instaurer ainsi une collaboration basée sur un dialogue constant et essentiel à la naissance de l'objet.

Le résultat se découvre au fil de leurs collections aux lignes essentielles, élégantes et intemporelles.



Auprès de ces dénicheurs de talents que sont Laurence, Faiza, Zeineb, Yasmine et Salah, on retrouve aussi de jeunes créateurs, designers et entrepreneurs comme Nesrine de Noa Atelier, Khadija de NouvElles Tunis ou Hella et Thomas de Flayou.



Cette jeune génération pleine de pep's et d'ambition se ré-approprie peu à peu les codes de l'artisanat pour en donner une interprétation plus contemporaine démontrant ainsi avec brio que "ancien" et "nouveau" peuvent aller de pair.

Quel meilleur exemple de ce parfait binôme que la série Chich-Bich dessinée par le duo joyeux de Flayou et réalisé par les potières de Sejnane dont les techniques sont restées inchangées depuis 3000 ans?



Mai 2018. Genval et La Hulpe (Belgique)

Sophie a quasi bouclé son numéro. Entre temps, piquée par le virus Tunisien (oui, elle a vu ce que j'y vois et peut-être plus encore), elle y est retournée 10 jours pour un magnifique périple à moto.

Il reste quelques photos à faire et surtout, surtout, il faut préparer les recettes que les créateurs veulent partager avec les lecteurs de Toc Toc Toc.


Nour et Clara, superbes mannequins d'un jour évoluent dans le magasin mettant en scène les objets et les vêtements des créateurs rencontrés.


Ensuite, nous nous retrouvons en cuisine pour préparer riz djerbien et autres mets délicieux. Encore un moment d'échange et de partage. Une belle amitié est née.



18 Juin 2108

Le résultat est là. Un magnifique numéro 18 devenu un Spécial Tunis au fil des rencontres. Des interviews, des portraits, des recettes, des partages.

Un numéro collector à conserver qui vous donnera, je l'espère, l'envie de visiter un jour ce beau pays.


Un très beau résultat mais pas une conclusion.

D'autres projets, d'autres envies se bousculent avec toujours la Tunisie comme protagoniste. Car nous n'avons pas fini de vous la faire découvrir!


Suivez-nous -:)





Durant ce voyage, nous avons certes rencontrés de magnifiques talents mais nous avons aussi dormi dans de beaux endroits et succomber à quelques bons petits plats.

Florilège de bonne adresses...


Dormir


Nefta (Sud Tunisien - porte du désert)

DAR HI

Ce lieu incroyable est l'oeuvre de la collaboration entre Matali Crasset et Patrick Elouraghi. Perché sur le bord de la Corbeille Nefta, à mi-chemin entre l'hôtel et la maison d'hôtes, DAR HI vous offre une expérience hors du commun. Une déconnexion assurée dans un environnement écologique et humain exceptionnel.

J'y ai passé 3 jours à regarder le désert depuis la baie vitrée de ma chambre piloti, à me promener dans la Corbeille avec le jardinier qui m'a tout appris ou presque sur la poliniastion du palmier dattier et à me perdre dans les ruelles de la médina d'une tranquillité rassurante.

La cuisine y est délicieuse. Des retraites yoga y sont régulièrement organisées.

Gros plus, DAR HI est fortement impliqué dans l'économie locale et la préservation du patrimoine écologique du lieu.

Comment y arriver?

Vol Bruxelles/Tunis avec Tunisair

Ensuite vol interne Tunis/Tozeur


Dar Hi

Quartier Ezzaouia

2240 Nefta

darhi@dar-hi.net

www.dar-hi.net


Si par hasard, vous devriez rater votre vol pour Tozeur (ça n'arrive quasi jamais car il est toujours en retard -.), ou si simplement vous voudriez faire une halte à Tunis, DAR HI dispose d'une maison d'hôtes assez exceptionnelle au coeur de la médina de Tunis, DAR TYNES. Palais du XVI ème siècle re-imaginé par l’architecte John Pawson, le lieu est tout simplement magique et d'une grande sobriété sans être froid.


Informations et réservations auprès de Dar Hi.



Matmata (sud Tunisien - adresse de Sophie Denux)

AU TRAIT D'UNION

Une maison d'hôtes logée dans un ensemble de grottes troglodytes pour une expèrience complètement hors des sentiers battus.

Photos et reportages à retrouver dans TOC TOC TOC


Au trait d'Union

Tijma - Matmata - Gabes

6044 Tunisie


Tunis

LA CHAMBRE BLEUE

Une magnfique chambre d'hôtes dans un palais de la médina de Tunis pour un saut élégant dans le passé.


La Chambre bleue

Rue du Divan 24

1059 Tunis

http://www.lachambrebleue.net



Manger


La Marsa

La Marsa regorge de bonnes petites tables. Nous en avons testé 2 à découvrir absolument.


CHEZ ZINA

Petit endroit tout en simplicité. Les plats du jour toujours frais et vraiment excellents.


Chez Zina

Rue de Madagascar

La Marsa


EL MIDA

Adresse incontournable de La Marsa. Une cuisine impeccable. Un service accueillant. Une déco qui mixe tradition et modernité. Un sans faute!


El Mida

Rue des oeillets 3

2070 La Marsa


Tunis


EL ABED

Impossible d'aller à Tunis sans faire au moins un repas au El Abed, véritable institution locale et table délicieuse où savourer une cˆte d'agneau ou un poisson grillé au feu de bois accompagné des différentes petites salades propres à la cuisine tunisienne. Une étape gourmande obligatoire!


El Abed

Souk Essakajine

1006 Tunis


Où trouver les talents rencontrés.


NOA ATELIER

2 Rue du 9 avril 1938

La Marsa


FLAYOU

Au Concept Store SUPERSOUK

N10 Carthage


NOUVELLES TUNIS

17 avenue Ali Belhaouane

La Marsa


Et, in fine, vous pouvez retrouver les collections de La Liste Tunisienne, Cinq Etoiles, Flayou et bientôt Noa Atelier au magasin.



#tunis #voyage #toctoctoc #lalistetunisienne #cinqetoiles



©2016 Matières Nomades / Conception graphique Matières Nomades Concept